Envoi de livres sur l’Ile de Nau    
Papouasie 2018
Harfiansa – que nous avions aidé avec succès à mettre en place une petite bibliothèque à Sulawesi – nous a contactés de nouveau.
Son projet portait sur l’île de Nau qui se trouve à environ 15 km à l’Ouest de Waren, au Nord de la Papouasie, dans le Détroit de Cendrawasih. Cet îlot ne fait qu’un km de diamètre et est pourtant habité; une école s’y trouve, avec peu de moyens. Des oubliés du développement.
Lui et ses amis ont apporté :
Des livres, des fournitures scolaires et des uniformes pour soutenir le processus d'éducation des enfants.
-  Ils en profitèrent pour faire une présentation générale concernant la préservation de l’environnement.
-  Et inculquèrent un minimum de notions d’hygiène : lavage des mains et nettoyage des dents avec savons, dentifrice et brosses à l’appui.
Coût de l’opération : environ 950 €.
 
 
nau
nau
nau

Parrainage d'enfants issus de familles pauvres    
Indonésie, en cours depuis 2005
En Indonésie, l'enseignement est payant et obligatoire jusqu'à la fin du collège. Ce règlement est dans l'ensemble respecté, mais les familles les plus humbles ne peuvent financer des études poussées, seules garantes d'un engagement professionnel.
Dans ce contexte, Adidhana vient épauler quelques adolescents remarqués pour leur volonté et leur capacité à réussir. L'association s'engage pour 3 ans à prendre en charge leur écolage et partiellement les frais de transport attenants.
 
Nous avons aidé – ou aidons - depuis le début du projet en 2005, 98 jeunes. Pour cette année scolaire 2017-2018, 19 adolescents sont concernés, 14 avec parrains / marraines et 5 pris en charge globalement par Adidhana. Parmi les parrains / marraines, notons que les Fondations Aviva et Casino ont financé respectivement 3 et 5 jeunes.
Et l'immense plaisir de savoir que les diplômés trouvent du travail dans les deux mois ou poursuivent leurs études.
nouvelles des anciens     
témoignages
 
carte
 
Voici des nouvelles de la promotion 2018 :
 
Meta Chella
Meta Chella prolonge ses études pour trois ans en équivalent d’IUT, dans le but d’approfondir « l’administration des affaires ». Du fait de ses bons résultats, elle a obtenu une bourse. Stefanus-Raevanda
Stefanus Raevanda est embauché sur engins lourds pour la construction du nouvel hôpital gouvernemental de Blitar, sur l’ile de Java.   Angelica-Tara
Angelica Tara a postulé auprès de la banque privée BCA et de l’entreprise d’Electricité Nationale. En attendant les résultats, elle est comptable dans une imprimerie.
 
Amartiya
Amartya Punjungawidya est reçue à l’IUT de Malang en « management et marketing » pour une durée d’études de quatre ans, financées par une bourse. Pour le moment, elle travaille comme caissière dans le restaurant d’un ami pour un peu d’argent de poche.   Christina-Vivin
Christina Vivin est momentanément caissière dans un petit restaurant, en attendant des réponses à d’autres demandes d’emploi qu’elle a lancées. Stevani-Gaby
Stevani Gaby est dans l’attente de son frère qui doit ouvrir un petit restaurant à Bali et dont elle prendra la charge.    
 
Afin de pouvoir garder le contact avec tous ces jeunes et pour suivre leur évolution de carrière, une Association a été créée sur initiative de M. et Mme Johnnie Hartawan qui sont nos partenaires.
 
 
     
 
     
 
Une journée à la mer (2014)
     
 
Les moments partagés. (2012)
Envoi de livres en zones déshéritées     
Indonésie (Flores) 2015
    Nila, jeune indonésienne proche des enfants, a ouvert 29 bibliothèques sur 14 îles indonésiennes pour susciter le goût à la lecture en zones isolées ou pauvres. Les livres mis à disposition sont des contes, fables, légendes traditionnelles, encyclopédies jeunes… Nous lui avons adressé 1 268 ouvrages, neufs et d’occasion, pour un coût de 2 050 USD (tous frais d’expédition inclus)
     
    flores flores
 
    flores flores
 
  flores
 
   
flores

Ecole maternelle de Ranupane     
Indonésie (Java) 2010
    Le village de Ranupane (environ 3000 habitants) est blotti au pied du Mont Semeru. On l'atteint après 2h30 de 4 x 4 sur une piste chaotique. La petite école maternelle accueille une trentaine d'enfants pendant que leurs parents travaillent aux champs. L'institutrice ne disposait d'aucun matériel éducatif, puisqu’il s’agit d’une école privée sans subside gouvernemental, et que le niveau de vie de la population Tengger ne permet pas d’envisager un tel investissement. Adidhana a fourni des puzzles, legos, balles, peluches, posters, feutres et crayons de couleurs, pâte à modeler, livres de contes et légendes, cahiers à découper, colorier, coller, assembler etc… sans oublier un lecteur de cassettes/CD pour écouter des chansons enfantines.
    L’action a coûté 245 USD.
    vue générale cour école
 
  fournitures 1 fournitures 2
 
  carte
 
    lecteur CD
 
    Plus de photos
 
Soutien scolaire et réfection d'une école à Malang (Java)  
Indonésie, de 1999 à 2017
  Mise en place d'un suivi scolaire pour les enfants défavorisés de Malang
deux groupes constitués de 12 et 13 enfants de milieux pauvres, bénéficient d'une aide personnalisée (4 heures par semaine). Jusqu'à ce jour, tous ont pu ainsi passer en classe supérieure.
En 2016 Adidhana a particulièrement mis l’accent sur :
* La dernière année de l’école primaire (correspondant au CM2 français) car le choix du collège dépendra des résultats à l’examen équivalent à notre ancien «certificat d’études».Bonnes notes = bon collège et inversement!
* En conséquence les classes sont subdivisées en deux pour mieux suivre les besoins des enfants. Chaque sous-groupe bénéficie de 3h de cours par semaine.
* Les matières enseignées en soutien sont l’indonésien, les mathématiques et l’anglais. Les mathématiques étant la clé pour être admis dans les meilleurs établissements.
Nous avons clos ce projet en 2017 car la réussite du planning familial fait qu’il y a moins d’enfants à aider en suivi scolaire. L’amélioration du niveau de vie permet aussi aux parents de privilégier les cours privés.
 
  photo 1 photo 2 photo 3
 
  photo 4 photo 5 photo 6
 
  Réfection d'une petite école dont la toiture fuyait (2006)
- Vérification de la toiture
- Remplacement des dalles
- Peinture des murs endommagés
- Construction d'un abri à bicyclettes
peinture école 1 peinture école 2
 
Orphelinat de Detusoko   
  Indonésie (Flores) depuis 2009
  A Detusoko, six Soeurs de Saint François de la Pénitence (voir encadré) gèrent des écoles, une maison d'hôtes et un orphelinat.
  Des draps pour les dortoirs (2013)
  Nous avons fourni des draps neufs pour les enfants. Le coût de cette opération, frais d’expédition compris, est de 507 $ (soit 380 €).
  draps1   draps2  
 
  Une salle polyvalente et la réfection des anciens bâtiments
  Le projet porte sur l'orphelinat qui recueille aujourd'hui 47 enfants, de l'école primaire au lycée. Chaque année de nouvelles demandes leur sont adressées, qu'elles ne peuvent accepter du fait du manque de bâtiments et de structures diverses.
 
carte
 
 
  La salle polyvalente (2009)
  Le premier objectif est d'améliorer les conditions de vie des enfants accueillis, d'où leur désir de construire une salle polyvalente. Celle-ci va permettre aux enfants de s'amuser, de recevoir des cours complémentaires et de développer leurs talents musicaux (harmonium, danses, chorale, orchestre kulintang).
 
  Detusoko2   Detusoko18  
  le débarras   la construction de la salle polyvalente  
 
La salle de 15 mètres sur 7 mètres est élevée dans une vaste cour appartenant à l'orphelinat, en remplacement du débarras qu'elles avaient momentanément vidé à cet effet.
L'association La Ferthé a généreusement contribué à la réalisation de cette action.
  Detusoko20  
 
Qui sont les Soeurs de Saint François de la Pénitence ?
Elles dépendent du Tiers Ordre de la Pénitence de Saint François d'Assise.
Fondée en 1885 en Hollande, leur congrégation est maintenant présente dans de nombreux pays, s'occupe de l'éducation à tous les niveaux, d'hôpitaux, de missions et dispensaires 
Elles sont en Indonésie depuis 1870 et sont indépendantes de la Maison Mère depuis 1970. Elles y ont aujourd'hui 47 maisons et tiennent écoles, polycliniques, hôpitaux, orphelinats, maisons de retraite et établissement pour handicapés, tout en maintenant leur mission pastorale.
 
 
  L'inaugraution a eu lieu lors d'un passage de notre trésorier alors que les travaux n'étaient pas tout à fait terminés. Ceux-ci se sont achevés fin octobre 2009.
  Detusoko16 Detusoko14   Detusoko24 Detusoko27
  l'inauguration   la salle terminée
 
  La réfection des salles communes et dortoirs (2010)
    PauseSol   SolFini
  L'orphelinat est aussi doté de bâtiments principaux entièrement rénovés. Comme la toiture fuyait, les plaques de tôle ondulée ainsi que les plafonds, ont été changés. Canalisations et gouttières d’écoulement des eaux ont été remplacées et les salles de bains refaites. Les sols appelaient à une réhabilitation complète ; ce fut fait.
 
  Ci-contre et ci-dessous quelques photos prises avant et pendant les travaux ... puis le résultat final !
    pendant   après
 
  DetusokoIMG_1823       DetusokoToit1       DetusokoToit2  DetusokoToitFinal
  avant pendant après
 
  Le projet a coûté 4.465 dollars, 300 euros et 1.553.000 rupiah, soit, le tout ramené à l’euro, environ 3.710 €.
  Voir plus de photos
 
Fournitures scolaires en Papouasie      
Les conditions de scolarisation en Indonésie sont irrégulières. La Papouasie fait partie des territoires déshérités, plus particulièrement certaines régions des Basses Terres, zones pionnières récemment arrachées à la forêt vierge. Les bâtiments scolaires ont été élevés par le gouvernement mais les fournitures y sont rares. Le niveau de vie est si bas que les parents ne peuvent faire face au moindre coût supplémentaire.   carte
 
photo 1   Actions menées :
-   5 écoles primaires approvisionnées
-   1 062 élèves

Fournitures acheminées :
976 livres, 5 664 cahiers, plusieurs milliers de stylos… distribués en Papouasie (Indonésie 2006), dans les zones les plus reculées

Au total 1 800 kg de fournitures.
Les 3/4 acheminés sur 3 mois par voie aérienne.
1/4 acheminé à dos d'homme en 8 jours de marche.

 
   
photo 2